Edito de la semaine

PLANS, PROJETS, PROGRAMMES

La politique est un sport de glisse. Les plans sont glissants, les projets patinent, les programmes dérapent.

Notre quinquennat finissant n’a échappé ni à la règle, ni à la fatalité par lesquelles rien n’advient comme prévu.

Pour sauver les banques menacées par la ruine des « sub primes » le gouvernement précédent avait dû « trouver l’argent où elle était » comme on disait naguère. Les prélèvements obligatoires s’étaient envolés et la dette nationale s’était creusée selon l’orientation des axes de référence des commentateurs politiques.

Après avoir déclaré la guerre à la finance, le successeur a cherché partout des capitaux.

Se sachant endetté, le Roi Ubu a encore emprunté pour payer ses fonctionnaires anciens et nouveaux. Il a cru investir en empruntant toujours alors qu’en fait ce sont les prêteurs qui investissent ! Comme il faudra bien un jour payer les intérêts et rembourser le capital, on a laissé gentiment ce soin aux générations futures. Nos ancêtres étaient autrefois très nombreux aux champs et évitaient de « manger leur blé en herbe ». Les citadins d’aujourd’hui veulent ignorer les viles contingences de la production et ne se soucient guère que de consommer « un max » au moindre prix.

La dette et les prélèvements trouvèrent un élan nouveau dans l’inconscience et l’insouciance. Les budgets de fonctionnement enflèrent au détriment des projets notamment industriels.

À force de prôner la vertu des entreprises sans usines, d’enchérir la main d’œuvre par des prélèvements supérieurs à ceux des pays concurrents, nous avons accrédité l’idée selon laquelle il vaut mieux n’avoir pas de personnel. Nous nous insurgeons aujourd’hui contre les délocalisations. Nous nous étonnons du délabrement de l’industrie, de la décroissance de l’emploi industriel, du déséquilibre de la balance commerciale, de la persistance du chômage.

Nous nous sommes félicités de notre natalité, la plus belle d’Europe. Nous avons rogné quelques avantages accordés à la famille car en religion collectiviste tout doit procéder de l’omnipotence étatique. La famille y est haïssable pour sa prétention d’être le premier niveau de la solidarité et le premier dispensaire de la culture. Sus aux inégalités ! Et peu importe la médiocrité pourvu qu’elle soit équitablement répartie !

Cette politique fait déjà sentir ses effets que sont la baisse de la natalité, le déclassement international de notre système d’enseignement, la rareté de nos grands projets.

Nous voilà en cours d’installation sur les starting-blocks de l’élection présidentielle.

Après avoir dénoncé la dette et le chômage, nous allons, une nouvelle fois, partir pour tenter de les mettre hors d’état de nuire aux partis au pouvoir.

Depuis plus de cent-cinquante ans les programmes politiques se proposent d’éradiquer la pauvreté. La série en fut ouverte par « l’extinction du paupérisme » de Louis Napoléon Bonaparte. De règnes en septennats, puis de septennats en quinquennats elle fut toujours reprise sous différentes appellations avec quelques variantes de modalités.

Son dernier avatar est le salaire universel qui déjà n’est plus universel mais le deviendrait à terme, si le Dieu des Alternances et le Dieu de la Continuité en venaient à s’accorder. En attendant cette éventualité, la pauvreté diminue dans le monde et prospère chez-nous, attachés que nous sommes aux nivellements vers le bas.

En notre pays d’agriculture nous sommes les champions du monde incontestés de la culture du paradoxe.

Nous n’avons pas de pareils pour affamer les cultivateurs qui nous nourrissent, pour payer des gens à ne rien faire, pour diviser ceux qu’il faudrait unir et, en plaise à Dante, pour faire de notre pays à la fois un Paradis, un Enfer et un Purgatoire.

Cerise sur le macaron, après avoir déclaré la guerre à la finance, des ci-devant ennemis de la finance veulent installer les financiers au pouvoir par l’entremise d’un banquier !

Dis-donc peuple souverain : « Ne sais-tu pas que tu es au ciel… et que ce qu’on y fait vient d’un bon zèle ? » (Dante Alighieri ; 1265-1321 ; Le Paradis.)

Pierre Auguste 
Le 19 avril 2017

 

La ténacité Enligne

 

 

http://enligne-fr.com

 

L'agilité enligne

 

http://enligne-fr.com

 

La mobilité enligne

 

http://enligne-fr.com

 

 

Normandie enligne

 

http://enligne-fr.com/normandie

 

 

Calvados enligne

 

http://enligne-fr.com/calvados

 

 

Bayeux enligne

 

http://enligne-fr.com/bayeux

 

 

Caen enligne

http://enligne-fr.com/caen

 

 

Lyon enligne

http://enligne-fr.com/lyon

 

 

Analyse de cause au service de la compréhension

complexiteEn technique d’analyse de causes, il est nécessaire d’étudier l'enchaînement des faits pour comprendre ce qui est.

Un angle d’attaque, peu pratiqué en particulier par la sphère médiatique, porte sur l’analyse de la non existence de certains faits dans les enchaînements étudiés.

L’actualité nous apporte tous les jours des exemples de ces analyses tronquées.

 

Un dossier portant sur des actes moralement contestables commis par un candidat à l’élection présidentielle française est communiqué à la presse 2 mois avant une élection présidentielle et 1 mois après des primaires d’un parti politique.

Les faits portent sur une période de 185 mois répartis entre Avril 1986 et Novembre 2013.

Lire la suite...

 

Pub enligne

 

Enligne remercie ses 36.000 abonnés Facebook

Enligne-fr.com remercie ses 36.000 abonnés Facebook
https://www.facebook.com/cvemploimissionstageenligne

Mis à jour ( Mercredi, 22 Mars 2017 20:51 )

 

Nouvelle forme du magazine Enligne

Enligne a changé la maquette de son magazine.

magazine

Enligne vient de changer la maquette de son magazine.
Vous pouvez la voir ici

http://enligne-fr.com/magazine

 

Pub de Enligne

La nouvelle pub de Enligne

 

Enligne en quelques chiffres et dates

Enligne en quelques chiffres et dates

 

Enligne vous souhaite une bonne année 2017


2017Des signes de reprise ont été perceptibles depuis quelques mois.
Ils n'épongent pas encore le déficit gigantesque de création d'activité de ces dernières années.
Ce déficit provient-il d'un déficit de rêves ou d'un déficit de réalisme ?

Nous souhaitons à chacun des rêves : les plus simples et les plus magnifiques.
Nous souhaitons à chacun la réalisation de ses rêves : des plus simples aux plus extraordinaires.
Tous les rêves sont réalisables si l'envie et la volonté sont là.
Tous les rêves sont réalisables si chacun n'en empêche pas la réalisation.

Enligne vous souhaite une bonne année 2017.

 

35.000 followers



merci35.000 Followers sur notre page facebook 

Vous êtes 35.000 à nous suivre sur notre compte facebook https://www.facebook.com/cvemploimissionstageenligne

Le rythme de plus de 2.000 par semaine se poursuit et s'accélère

Continuez de vous inscrire directement sur nos sites : Soyez en bonne place dans notre candidathèque et mettez à jour votre cv régulièrement.

N'oubliez pas que plus d'un tiers de nos clients achètent des abonnements d'accès à la cv-thèque sans passer d'annonce.

 

 

prélèvement mensuel

SepaLogoEN FRToutes vos annonces enligne, plein accès à la cvthèque et emailings pour 105€ ht par mois

A la demande de certains de nos clients, nous avons mis en oeuvre un système de prélèvement automatique mensuel pour nos solutions de recrutement annuels. Il permet de soulager la trésorerie et d'optimiser les processus de recrutement.

Ainsi, le pack intégral 1 an peut maintenant être débité de votre compte par prélèvement de 126 euros ttc par mois ( 105 €ht + 21€ de tva).

Le pack stagiaire 1 an peut vous être débité mensuellement pour 24 euros ttc par mois (20€ht + 4€ de tva).

Cette offre s'applique aux structures qui recrutent tout au long de l'année : entreprises, institutions, cabinets de recrutement, agence de communication RH...

Pour rappel :
Le pack intégral 1 an vous permet de passer toutes vos offres d'emplois et de stages sur l'ensemble de notre plate-forme ( France et international) pendant 1 an et d'accéder à l'ensemble des candidathèques (emploi et stages) Voir offre complète ici

Le pack stagiaire 1 an vous permet de passer toutes vos offres de stages sur l'ensemble de notre plate-forme ( France et international) pendant 1 an et d'accéder à la candidathèquede stagiaires. Voir offre complète ici

Ce service est particulièrment adapté aux agences d'intérim, aux recruteurs et aux entreprises qui effectuent plus de 5 recrutements par mois.

Deux exemples d'utilisation :
Montez votre réseau d'agents commerciaux en France
Montez votre réseau d'agents-commerciaux en Europe
en 1 an pour 105 € par mois

Le processus est simple : passez en ligne la commande annuelle que vous souhaitez.
Puis appelez nous au 07 88 00 24 68 pour que nous vous fassions parvenir l'avenant au contrat et le formulaire de mandat SEPA.
Les prélèvements débuteront le mois suivant.

 

Quelle chance !!!

75 titanic ...“Je n’ai pas eu de bol”... Chacun a entendu cette expression au travail, à la maison, dans les médias, Que cache le plus souvent cette locution ?
Elle sous tend tout d’abord le résultat d’une action comportant des risques, perçus ou non. Ce résultat est identifié comme un échec ou un semi échec, plus globalement un écart entre les attentes et les résultats concrets obtenus.
Ceci peut provenir d’une erreur d’objectif ou bien d’une erreur de chemin emprunté pour atteindre l’objectif : de moyens mis en oeuvre. Certes, des événements intérieurs et extérieurs au périmètre de l’action peuvent interférer, mais il est de la responsabilité de l’initiateur de l’action d’étudier les risques par cercles concentriques...

Lire la suite...

 

Les pompiers pyromanes

heroChacun connaît quelqu’un, qui, après avoir déclenché une simple bourde ou une grande catastrophe, se félicite bruyamment de son héroïsme d’avoir corrigé le problème prévisible de tous.

Vous pouvez facilement observer ce comportement chez certains de vos enfants, vos collègues, collaborateurs, fournisseurs ou une partie du personnel politique de tous bords...

Lire la suite...

 

Humour : Un DRH zélé

 

90_dirigeants2.jpgUn président de société reçoit en cadeau un billet d'entrée pour une représentation de la Symphonie Inachevée de Schubert.

Ne pouvant s'y rendre, il passe l'invitation à Didier G., son Directeur des Ressources Humaines.

Seule condition, que le DRH lui fasse un mémo sur la qualité du concert.

Le lendemain matin, le président trouve sur son bureau le rapport de Didier G., le DRH :

Lire la suite...

 

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 1 de 8

Accessibilité
Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5
Changer le fond
basic_bleu
Visiteurs
99 Visiteurs connectés